Hokudai, un endroit où l’on peut profiter de l’automne à Sapporo
Hokudai, un endroit où l’on peut profiter de l’automne à Sapporo

Hokudai, un endroit où l’on peut profiter de l’automne à Sapporo

L’automne à Hokkaido, c’est beau, très beau. Pour admirer les magnifiques changements de couleur des feuilles des arbres il y a plein de randonnées et d’escapades natures… mais le coin le plus facile d’accès qui est quand même très joli c’est Hokudai, en plein centre de Sapporo.

Qu’est-ce que Hokudai? C’est en fait tout simplement l’Université de Hokkaido 北海道大学 (prononcée Hokkaidō daigaku), qui a comme petit diminutif mignon « Hokudai » 😁 (comme souvent en japonais, on crée le diminutif en prenant les premières syllabes de chaque mot).

Outre les petits sablés qu’ils vendent (et qui sont un おみやげ (cadeau en japonais) typique de Hokkaido), cette université a aussi (entre autre) une allée bordée de Ginkgo biloba et d’érables du japon, très célèbres pour leurs couleurs d’automne.

Les fameux sablés créés par la section agriculture de l’Université d’Hokkaido

Et en effet, je ne vous cache pas que ça vaut le détour. Pour y aller, avec mon conjoint nous avons d’abord traversé l’université avant d’arriver à l’endroit précis, et c’est vrai que quand on a enfin pu voir l’allée, le contraste était flagrant entre cette allée et le reste des arbres du campus.

Mais assez de blabla comme ça, je laisse les photos parler d’elles-mêmes.

Début de l’automne, il y a encore beaucoup de vert mais on vois déjà de belles couleurs
Au plus proche de la route sur le trottoir, des Gingko bilobas avec leurs feuilles vertes/jaunes délicates
Au bord du trottoir côté bâtiments, des érables aux feuilles de 5 cm de long en moyenne, plus petits que leurs cousins canadiens.
Belle vue d’ensemble de Ginkgos Bilobas

Moi, mon petit plaisir, c’est de lever la tête et d’observer les arbres d’en dessous. Ça fait un peu comme plein de parasols colorés

J’aime bien quand il y a autant de couleurs différentes 😍
Les branches de Ginkgo sont assez jolies car il y a de grosses branches qui partent de l’arbre, puis des branches toutes fines qui font de beaux rameaux dorés… C’est tellement délicat que j’imaginerais bien ça vendu chez un fleuriste, avec cette couleur or.
Les érables, eux, forment plutôt des « paquets » de feuilles par rameaux, un peu en forme de parasols. Du coup, quand je regarde un érable c’est comme si je voyais plein d’étages de mini-parasols aux couleurs différentes

Nous sommes revenus plusieurs semaines plus tard. Le vert avait disparu au profit de couleurs plus automnales. Mêmes arbres, mais pas le même spectacle.

À gauche un érable, au centre un Ginkgo jaune, à droite un Ginkgo vert.

Ce qui m’a assez surprise, c’est que l’université (ou la ville, je ne sais pas), avait prévu qu’il y aurait du monde et avait installé un panneau (avec des instructions aussi en anglais !), des barrières pour empêcher les gens d’aller sur la route, et même un garde qui surveillait l’endroit.

Quelques règles de bienséance à respecter
Des barrières au bord de chaque trottoir.

Entre vous et moi, mon arbre préféré c’est l’érable 😍 (même si les Ginkgo sont aussi magnifiques). Si je peux me permettre, j’irais même plus loin en disant que je préfère les érables de Sapporo à ceux que j’ai vu un mois plus tard à Kyoto. En effet, ceux de Kyoto passent directement du vert au orange, alors que ceux de Hokkaido ont un plus grand panel de variations de couleurs. 😍

Un bel érable de Sapporo qui a des couleurs passant du vert au rouge par tout un panel de jaune et orange
Un érable de Kyoto avec des couleurs passant quasiment du vert au rouge sans la case jaune.

Par contre, là où on a été très déçu, c’est que toute cette organisation n’a pas empêché un voleur de m’attaquer sournoisement sur le chemin du retour, et ça à seulement 20 m de l’allée des Ginkgos ! Comme quoi, même si le Japon est moins craignos qu’en France, les grands rassemblements attirent toujours ceux à la morale douteuse…

En regardant à nouveau mes photos, je me suis rendue compte que le voleur apparaissait sur l’une d’entre elles, cherchant déjà sa future victime parmi la foule !

Regardez-le, ce fourbe à me regarder depuis son arbre !

Eh oui, c’est un corbeau qui m’a foncé dessus par derrière et qui a réussi à arracher le contenu frit et savoureux de mon sac en papier tout droit récupéré du combini (petite supérette japonaise) d’à côté! 🤣 Nous qui voulions grignoter sur un banc loin des gens sur le chemin du retour, c’était râpé. 😅

Blague mise a part, j’ai quand même été impressionnée par la dextérité du corbeau avec son bec, il ne m’a pas fait mal et a quand même réussi à extraire un énorme machin de mon sac en plein vol ! De plus, je suis encore plus impressionnée par le fait qu’il a reconnu mon sac comme étant un des sacs utilisés par les employés du combini pour mettre les fritures achetés au comptoir ! Ce n’est donc pas pour rien qu’on dit que les corbeaux sont intelligents, ni que la ville fait autant d’efforts pour protéger ses poubelles de leurs attaques.

Quasi-précision chirurgicale quand même !

Aussi, je tiens quand même à préciser que, aussi blague à part, je ne me suis absolument jamais fait voler quoique ce soit au Japon (à part par ce corbeau), alors que je fais moins attention à mes affaires ici qu’en France. Donc oui, pour l’instant je pense que le fait qu’il y ait peu de vols au Japon n’est pas un mythe.


Et vous ? Vous préférez :

  • Les couleurs du début d’automne 2 ou les couleurs de milieu-fin d’automne 2 ?
  • Les érables 2 ou les Ginkgo Bilobas 2 ?
  • Les érables de Sapporo 4 ou ceux de Kyoto 0?

Qu’importe votre préférence, j’espère que cet article vous aura plu/servi et que vous aussi, un jour, vous viendrez admirer les couleurs de l’automne à Hokudai avec moi.

À bientôt pour de nouvelles découvertes !

じゃね!


Infos pratiques :

  • L’allée fait environ 200 m de long.
  • Cet endroit est accessible 24h/24, 7j/7 gratuitement (mais pas en voiture, sauf si vous êtes un membre de l’Université).
  • Il y a plus de monde les week-ends et les après midi.
  • Les changements de lumière entre le matin et l’après-midis changent un peu la scène, donc idéalement venez deux fois dans la journée, ou restez longtemps !
  • L’endroit est accessible en fauteuil roulant.
  • On est à 10min à pied de la station de métro Sapporo, et 1 min à pied de la station de métro Kitajunijo.
  • Le meilleur moment pour l’automne à Sapporo est de fin septembre à fin octobre.
  • Lien google maps ici.

5 commentaires

    1. Je te jure c’est super beau ! En plus, j’ai trop de la chance, ma fenêtre donne directement vue sur un érable 😍. L’année prochaine je vais essayer d’aller aussi explorer plus le reste de Hokkaido durant cette saison.

    1. J’ai un ami qui m’a raconté qu’il connaissait un cycliste qui c’était fait attaqué par des corbeaux car il leur avait fait peur… On dirais des vraies racailles ! Heureusement, ce comportement reste quand même exceptionnel, mais du coup je t’avoue que maintenant, quand je vois un corbeau qui me regarde et qui croasse, je m’en vais fissa 😰

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.