Test de KitKat© japonais
Test de KitKat© japonais

Test de KitKat© japonais

Les KitKat, ces barres de chocolat au lait avec une gaufrette dedans. On en trouve partout dans le monde, et pourtant, comme les Gashapon, leur version japonaise vaut le détour. En effet, au japon il n’y a pas un goût de Kitkat, mais des dizaines et des dizaines !

Sachant cela, dès mon arrivée au Japon, j’ai acheté tous les goûts différents de Kitkats que j’ai pu trouvé.

L’ensemble des KitKat que j’ai trouvé en 3 mois autour de Sapporo

Après 3 mois d’achats compulsifs, voici donc mon classement personnel des Kitkats en ma possession, le tout sous forme d’une vidéo de dégustation de 20 min.

C’est sur ma chaîne YouTube, spécialement crée pour l’occasion !

Verdict final

Ceux que j’ai préféré en haut, ceux que j’ai le moins aimé en bas

Le S-tier, ceux à goûter absolument

Dans nos grands gagnants, nous avons dans l’ordre : Patate douce violette, Orange chocolat, Thé au lait et Macha.

En effet, tous ces KitKats proposent une reproduction très réaliste du produit d’origine, en plus d’un résultat en bouche vraiment harmonieux et délicieux. Ces Kitkats là, ils valent vraiment le détour et offrent une bien meilleure alternative au goût de base. Je recommande chaudement 🍫😍

La catégorie A, un petit plaisir à savourer

Nous avons ici 3 goûts différents : Fraise et haricot Azuki, Sablés et Melon.

Tous trois sont excellents et je les recommandent, mais tous trois ratent la barre de la catégorie S à un petit détail près : je ne me vois pas les manger en grande quantité sans vite être écœurée

La catégorie B, une pause café agréable

Dans cette catégorie se bousculent les goûts : fraise, café, pistache et lait fraise.

Ces goûts sont très bons, mais ne sont pas non plus des plus mémorables : Les goûts fraises ont un arrière goût chimique et les goûts café et pistache ne se distinguent de leur homologue chocolat au lait classique uniquement via un léger arrière goût.

Mon verdict est donc : agréable à manger de temps en temps, mais je ne vais pas non plus pleurer s’il n’y en a plus dans mon placard.

La catégorie C, des chocolats sympathique mais sans plus

Que ce soit le goût mangue ou le goût crêpe dentelle, ces deux chocolats ont chacun un défaut qui les cantonne à cette catégorie :

La mangue a un arrière goût trop chimique pour moi, et la crêpe dentelle n’a pas un goût assez prononcé pour ne pas être rapidement écœurante.

À tester donc pour le fun, mais pas beaucoup plus.

Les catégorie D et E, à vos risques et périls

Je trouve que la version Pomme cannelle de la catégorie D n’est vraiment pas bien car on se retrouve avec un goût très chimique en bouche sans pour autant reconnaître ni la cannelle, ni la pomme. C’est fort dommage lorsqu’on sait à quel point d’autres Kitkats sont réussis.

Par contre la version Cheesecake de la catégorie E a le problème tout à fait inverse : il reproduit à merveille un goût que je n’aime pas du tout ! En effet, les cheesecakes japonais utilisent très probablement du Kiri (ou autre pseudo-fromage) qui donne un rendu que je trouve personnellement écœurant. À éviter, ou bien tester en connaissance de cause.

Et aussi …

Dans ma vidéo, en plus de vous donner mes impressions en direct de chacun des goûts, je discute aussi (entre autres) des différentes raisons possibles du succès des KitKats au Japon. N’hésitez donc pas à la visionner pour en savoir plus.


Sur ce et après tout ce sucre, je vous laisse car mon régime carotte m’attend 🥕🥕🥕.

L’état de mon bureau après avoir filmé la vidéo et mangé tous ces Kitkats

L’avis du conjoint

Après avoir tourné ma vidéo, mon conjoint s’est gentiment proposé pour aussi donner son avis sur les différents goûts. Je lui ai donc fait tout tester dans le désordre, mais à l’aveugle pour plus de challenge. Voici donc ses impressions à lui !

Fraise et haricots Azuki:

À l’aveugle : Il a d’abord cru qu’il mangeait le melon (en trouvant que c’était décevant pour du melon quand même), puis à celui à la fraise (avec un goût chimique tout de même), pour finalement s’arrêter sur fraise au lait. (En vrai, ayant trois goûts fraises différents, je comprends la confusion).

En regardant : « Ils ont fumé leur Azuki beans ! … Ah, quoique si on le sens … Mais il faut vraiment savoir que le goût est là pour le trouver. « 

La conclusion de mon conjoint : C’est moins chimique qu’il le redoutait. De plus, en cherchant bien le goût haricot Azuki, il est possible de le détecter au milieu des vagues occasionnelles de goût chimiques.

Café ☕️

À l’aveugle: goût chocolat.

En regardant: Toujours goût chocolat. 🤣

Ayant vu la vidéo, il avait deviné que c’était café à l’odeur. Pourtant, le fait de le manger lui a mis le doute, tellement qu’il n’a senti aucun autre goût que celui du chocolat.

Thé au lait

À l’aveugle: Pour lui, celui-là a une bonne odeur. Malheureusement, le goût est trop fort, jusqu’à devenir écœurant..

Quand à deviner quel goût c’est : « C’est ça la mangue ? Quoique c’est fleural tout en étant, comment dire… Une sorte de goût de rose, mais au lait. Dans tous les cas, ça va pas du tout… C’est horrible ce truc ! »

En regardant: « Ah, mais oui c’est vrai ! C’est meilleur maintenant que je sais, mais c’est quand même trop… trop fort comme goût. »

En conclusion, pour lui le goût initial est bon, mais la fin du goût de tête est entêtant (dans le sens inverse de subtil), ce qui donne un goût global pas naturel qui gâche l’expérience.

Tout ça alors que moi c’est l’un de mes préférés 🤣

Crêpe dentelle

À l’odeur: « Tu sens la chimie, Tu sens le sucre. »

À l’aveugle : « Du sucre, du chocolat blanc… Crêpe dentelle? C’est un des trucs qui sert à rien… « 

En regardant: « Je suis content d’avoir trouvé… les japonais n’ont décidément jamais mangés de crêpes dentelles de leur vie s’ils pensent que c’est ça le goût d’une crêpe dentelle… Quoique en arrière goût on sent un petit quelque chose pas si mal. »

En conclusion, ce n’est pas mauvais, mais ça ne fait pas une bonne publicité aux crêpes dentelles d’après lui (et je trouve qu’il n’a pas tord pour être honnête).

Fraise

Odeur: Encore de la chimie !

À l’aveugle : Fraise

En regardant : L’avant goût est horriblement chimique, mais l’arrière goût est très bon. Ça a le goût de la paille d’or à la fraise qu’on trouve en France. Il faut donc juste se pincer le nez au début pour éviter le mauvais goût 🤣.

Conclusion : Pas mauvais, mais à ce compte-là autant acheter de la paille d’or (comme ça, il y a la déception en moins).

Pistache

Odeur : C’est pistache, or j’adore le chocolat à la pistache d’habitude. J’ai tellement peur que ce soit mauvais…

À l’aveugle: C’est pas le goût pistache auquel je m’attendais, mais ça va.

En regardant: En fait c’est étrange car ça n’a pas le goût de la pistache sucrée classique des chocolats à la pistache, mais plutôt un goût de pistache apéritives salées… le tout dans du sucré.

En fait le goût de pistache est plus subtil et plus naturel que celui dans le chocolat à la pistache classique. Par contre, l’arrière goût fini par devenir très fort, ce qui fait que je n’en mangerais pas deux d’affilé.

En conclusion, mon conjoint a trouvé que celui-là était une bonne expérience ! Pour lui, c’est un chocolat qu’il vaut mieux déguster.

Cheesecake

Odeur: Oh non, tu m’a donné celui au kiri, l’odeur est affreuse! C’est un beau cadeau pour les gens que tu n’aime pas !

À l’aveugle : Heureusement, le goût est moins mauvais que l’odeur.

En regardant: Mon dieu l’odeur…, cet arôme fromage écœurant ! Et pourtant, quand tu le manges, en vrai ça va. Du coup, visiblement, d’après ta vidéo, j’aime ce qui est « lourd, pas délicat, et un peu écœurant » 😂😂.

Après, je comprends ta critique, mais je trouve qu’elle ne s’applique qu’à l’avant-goût.

Conclusion: À part l’avant goût, c’est bon. Par contre, soyons honnête, ça n’a quand même rien à voir avec un vrai cheesecake.

Biscuits digestifs

Odeur: « Ça, ça doit être celui au blé. »

Dégustation : « Ah, j’aime bien ! C’est un peu salé, ça a le goût de petit beurre Français, mais sans le coté ultra sec du petit beurre. »

Conclusion : Agréable à manger.

Fraise au lait

À l’odeur: « C’est de la fraise… ou au moins quelque chose de fruité. »

À l’aveugle : « Je n’arrive pas à dire quel fruit. J’aime bien, et c’est pour moi un petit plaisir coupable car c’est quand même très chimique comme goût. »

En regardant: « C’est bon, meilleur que celui à la fraise toute seule, mais quand même vachement chimique. »

Melon

Odeur : « De la rose ? »

À l’aveugle : « C’est bon, mais je n’ai aucune idée de ce que c’est… Mangue peut-être ? »

En regardant : « Ah mais oui, bien sûr ! C’est bon en tout cas, bien que ultra sucré. Tellement sucré ! (les Pocky c’est meilleur, car plus de goût).

Conclusion : C’est bon, mais les Pocky au melon (j’en parlerais dons mon article sur les souvenirs de Hokkaido) sont quand même meilleurs, car ils ont plus de goût.

Macha

Odeur: « Macha, aucun doute possible. »

Dégustation : « C’est moins sucré que je pensais, et donc plus comme le vrai thé macha 😊. Je ne suis pas expert en macha, mais je trouve que celui-là ils l’ont bien fait. Ils ont même réussi à reproduire l’arrière-goût un peu amer et astringent du thé macha.

Conclusion : J’aime vraiment bien ce KitKat-là : il n’est pas trop sucré, très agréable en bouche, et le goût est bien reproduit.

Patate douce violette

Odeur: Je ne sais pas.

À l’aveugle : « Ça doit être pomme cannelle. Au goût il est bon, par contre c’est dommage car le KitKat est plus petit que ceux que j’avais eu précédemment. »

En regardant : « Patate douce ?! En se concentrant, oui je sens un petit goût de patate douce au caramel (dessert typique japonais) qu’ils vendent en supermarché. Par contre, si je n’avais jamais goûté à ce plat, je n’aurais eu aucun moyen d’identifier le goût du KitKat.

Conclusion : Niveau goût c’est pas mauvais du tout, quoique peut-être un peu trop subtil. Par contre, ce qui est bien comparé aux autres, c’est qu’il n’y a pas de goût chimique.

Pomme cannelle

Odeur: « Ahhh, là je sens bien la pomme cannelle, bien mieux que sur le patate douce. Oh non, mais ce KitKat aussi est tout petit, alors que c’est l’un de mes goûts préférés ! »

À l’aveugle : . « Est-ce vraiment pomme cannelle ? Peut-être que j’ai juste très envie de pomme cannelle… »

En regardant : « Tu sens bien plus la cannelle que la pomme… Ah ! J’ai cru détecter l’acidité de la pomme à l’instant… Mais bon, moi j’en mange pour la cannelle (et pour l’odeur), pas la pomme ! En plus c’est pas trop sucré… moi j’aime bien, c’est l’un de mes préférés. Quand j’y réfléchis, c’est un peu comme avec une infusion, où l’odeur est souvent bien meilleure que le goût actuel.

Conclusion : L’odeur est excellente, le goût est bon, le KitKat est pour une fois pas trop sucré… personnellement c’est l’un de mes préférés.

Orange

Odeur: « Après une grosse odeur chimique, tu commences à détecter l’orange. »

Au goût : « C’est infect ! Alors lui, ils lui ont mis un goût bien fort. Je décrirais ça comme un mélange entre le Tang et le goût orange de certains médicaments. En plus, l’arrière goût reste en bouche longtemps, c’est affreux !

Je suis épaté qu’ils aient réussit à si bien reproduire le goût orange des vitamines. Kyarin, toi qui aime ce KitKat, je te recommande chaudement certains compléments alimentaires.

Conclusion : À ce compte là, autant prendre des vitamines, au moins ça sera meilleur pour ta santé.

Mangue

Odeur : »Hmm, j’aime bien cette odeur. »

À l’aveugle : « C’est trop bien, c’est comme si tu pouvais manger du shampoing ! C’est vraiment la sensation que j’ai, trop cool ! Du coup je suppose que c’est goût mangue »

En regardant: « Vous avez toujours rêver de pouvoir manger quelque chose qui a l’odeur de votre shampoing ? Grâce au Kitkat mangue, c’est désormais possible !! »

« En vrai, j’ai limite peur de ne pas avoir le droit de le manger. Ça fait tellement bizarre d’avoir l’impression de faire quelque chose de déconseillé par le centre anti-poison. « 

Conclusion : « C’est très bon !… Maintenant que je sais quel goût c’est, c’est vrai que je reconnais le goût mangue, mais avec un petit côté shampoing tout de même. Avec ce petit arrière-goût acide à la fin… j’aime vraiment beaucoup et je trouve ça génial comme expérience. « 


Si jamais ce genre de dégustation vous a plu ou que vous voulez découvrir d’autres KitKats, n’hésitez pas le mentionner en commentaire

À bientôt pour de nouvelles aventures !

さようなら!


P.S: Pour ceux qui voudraient pouvoir goûter à certains de ces KitKats tout en restant en France, je peux vous en livrer via des contribution de dons de ma page Tipee (lien ici ). Pour ceux qui voudraient des KitKats sans faire de dons, contactez moi par mail à contact@au-japon-avec-kyarin.fr 😁

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.